.


News, Promo Mélomanes de tous ordres, fidèles supporteurs de Princess Eud, voici trois occasions dorées de manifester l’affection que vous portez à celle qui a ouvert la voie aux femmes dans l’univers ô combien machiste qu’est le milieu du rap. Elle soumet donc les 13, 16 et 22 juillet Eudomination, son tout premier opus en solo, à votre appréciation. Un projet qui, si l’on ne se tient qu’au visuel, fera un carton cet été.


Ayiti Magazine - Princess Eud, une couronne dorée posée ses longues tresses, assisse sur un « laye » porté à bout de bras sur fond d’un paysage qui ne manque pas de rappeler un de ces quartiers populaires de Pétion-Ville… Le visuel d’Eudomination, le tout premier opus en solo de Eunide Eudouarin, a de quoi frapper les esprits. En plus, l’artiste semble être en tenue d’Eve avec pour seules parures ses fameuses dreads. D’aucuns se demanderont pourquoi la rappeuse qui est dans le « game » depuis 17 ans a dû attendre aussi longtemps pour lancer son tout premier album en solo. « Parce que j’étais surtout occupée à collaborer à tant d’autres projets », explique-t-elle. L’artiste évoque par conséquent ses passages au sein de Mystik 703, sa collaboration avec Ded Kra-z. Qu’on se le rappelle, ce duo que certains ont assimilé peut-être à tort à une romance artistique a accouché de deux disques, « Limiè wouj » et « Jou pa’m ». Aujourd’hui, Eud s'estime tout à fait prête à lancer un projet à elle toute seule. Eudomination compte une douzaine de titres. « Je rappe fort », la toute première plage est un coup de gueule par rapport aux difficultés qui ont jalonné son parcours, tout ce qui se passe mal dans notre société et notamment la déresponsabilisation des médias. « Konsole m » a la valeur d’une ballade romantique. C’est une amoureuse qui en a marre d’être seule et qui en appelle à la compréhension de sa moitié. « Caribbean Love », morceau sur lequel collabore Admiral T et Ded Kra-Z, dresse une cartographie caribéenne de l’art de courtiser les dames. « Fanm » est un zouk qui touche du doigt le problème des femmes âgées de plus de 30 ans qui préfèrent la douleur d’une relation qui ne marche pas au célibat. Princess Eud leur suggère dans ce morceau de se prendre en main. De ne pas se résumer au titre d’épouse qu’une société leur impose comme standard. Du sérieux, convient-on ! « Eudomination » : dans le titre éponyme de l’album, la chanteuse scrute son passé via une sorte de rétroviseur de son parcours. « Je conte dans cette chanson mon audace, il y a 17 ans, de m’introduire en tant que femme sur un terrain hypermachiste, le milieu du rap. Les coups ont été parfois durs, mais j’ai pu me relever. Aujourd’hui, je crois que je récolte les fruits de ma persévérance. Je n’ai donc plus rien à prouver », confie la princesse du rap kreyòl. Mikaben partage ce morceau avec elle. « Mennen m danse », comme le nom l'indique, est la quête d’une demoiselle qui, à l’approche d’un week-end, n’ambitionne qu’une virée en boîte avec sa moitié. C’est un titre très dansant avec une vibration positive, prévient-elle. Deux singles ont aussi été lancés avant l’album « Eudomination » et « M ap gade w » qu’elle partage avec Haitian Fresh. Le rassemblement des textes devant figurer dans Eudomination a duré un an. Il faut rappeler que l’artiste a dû beaucoup voyager ces derniers temps. Elle devait partager la prestigieuse scène du Bercy avec Admiral T qui a fait d’elle son égérie pour le clip romantique « My Queen ». 4 mois ont permis de tout rafistoler dans ce projet dont des textes qui remontent à 2006. Eud n’est pas la nana pour qui on compose tous ces textes. Elle est l’auteure de la plupart des chansons bien que Ded Kra-Z lui a apporté son soutien sur plusieurs. Des beats makers dont Ted Beaubrun, Pipo Beat, Bmc beats, Knaggs, Bonzenks, Haspen ont été appelés à la tâche pour la réalisation de ce disque qui a pour invités Admiral T, Ded Kraz, Haitian Fresh, Burning, Zion et Mikaben. Pour faire l’acquisition du petit trésor de la princesse, 3 rendez-vous durant ce mois de juillet ! Le 13 juillet : à El Rancho entre 10h a.m. et 10h p.m. pour découvrir l’album et apprécier la collection de vêtements de la dame connue pour son clin d’œil au berceau de l’humanité. Le 16 juillet, la grand-messe, c’est sur la place Boyer. Dans cette agora au cœur de Pétion-Ville, tout le monde est convié pour retirer son exemplaire et apprécier quelques prestations. Le 22, au Goose bar, dans une ambiance plus glamour, dames et cavaliers sont invités à cette sorte de gala pour la présentation d’Eudomination. À tous ces rendez-vous, la rappeuse souhaite que ses fans viennent nombreux pour la supporter, retirer leur exemplaire. « Merci, dit-elle, pour le soutien que vous me manifestez depuis le début. »



 
Top